"les grandes cérémonies traditionnelles"

Le temps semble ne pas avoir de prise sur les balinais lorsqu'il s'agit de leur tradition,de leurs rituels et de leurs coutumes: chaque jour, des millions de petites offrandes sont déposées dans les maisons, devant les portes, dans les boutiques, dans les temples, aux carrefours, sur les motos et dans les voitures.
Il en est de même pour les fêtes ou anniversaires de temples et encore plus pour les cérémonies familiales: de sa naissance jusqu'à sa mort, chaque balinais suit inexorablement les mêmes rituels: une leçon de vie pour nous qui avons tant oublié.


Le Limage de Dents

Le limage de dents a pour but d'éliminer les péchés capitaux de l'âme des enfants ou à tout le moins de les... Égaliser: un rituel qui se pratique encore. Les quatre incisives et les deux canines supérieures sont les victimes de cette cérémonie. Mais cela ne fait que Six !!! Il manque donc un péché. Devinez lequel ?.. Les dentistes hurlent contre cette pratique mais rien n'y fait.
J'étais invité à ce limage de dents: le père a engagé le prix d'une petite maison pour respecter les usages. Il a attendu tellement longtemps que ses filles et ses garçons, son frére et lui-même ont souscrit au rituel le même jour.. Une cérémonie symbolique ? La réalité est bien différente. Regardez...

Le Mariage

Même s'ils vivent en Jeans et en Tee-shirt, les jeunes souhaitent se marier comme leurs aînés : le costume, le maquillage, le protocole rassurent toutes les générations. La culture et la tradition deviennent LE rempart contre ce qui risque de faire perdre leur identité aux balinais. Car les balinais craignent de ne pas pouvoir, un jour, maîtriser toutes les conséquences de leur situation à venir..

La crémation

Un moment essentiel de la vie. L'instant essentiel où le prêtre sépare l'âme du corps: la crémation est une délivrance, un espoir pour le défunt de se ré-incarner dans une vie meilleure. À aucun instant, la tristesse ne se lit sur les visages.
Plus le défunt appartient à une caste élevée, plus le prêtre qui officie doit lui-même avoir un esprit assez fort pour réussir cette séparation.
Cérémonie dispendieuse qui nécessite souvent que la famille s'endette pour des années. Cérémonie incontournable pour les familles nobles qui doivent s'assurer que le village est "propre" en participant aux frais des funérailles des défunts disparus avant. La ferveur religieuse des balinais prend alors un sens différent.

VOIR AUSSI...