Activités Culturelles à portée de main

L'art est partout à Bali. Mais le mot "artiste" n'existe pas: on parle de "tukang", d'ouvrier ! Etonnant de voir les gens se rassembler sous le préau communal et commencer à répéter. Danseurs et musiciens sont amateurs. Les peintres et les sculteurs le plus souvent aussi. L'art est partout ici et la communauté balinaise entière tient à ses coutumes, à son art et à ce qu'il symbolise. Autant d'occasions improvisées ou organisées pour avoir des activités culturelles.
Les temples ont un Anniversaire chaque année (balinaise!). Il y a des milliers de temples à Bali, donc autant de chances de trouver une cérémonie sur votre chemin. Arrêtez-vous. Mettez un sarong pour respecter les usages. Et attendez... Dans cinq minutes, quelqu'un vous invitera à vous joindre à la cérémonie.



Les anniversaires de temple

Être à Bali un jour de fête. Grandiose.
Chaque temple doit être honoré au moins une fois dans l'année. Comme il en existe des milliers, les balinais ont fort à faire: temples de famille, de quartier, de village, pour la rizière, il ne se passe pas un jour sans que, vers 16h, les femmes ne s'habillent avec le "sarong" et le haut brodé, uniformes de chaque village et partent en procession faire bénir leurs offrandes.
Toutes ces cérémonies sont ouvertes aux visiteurs: il suffit de s'arrêter, de mettre aussi un "sarong" et... De "perdre un peu de temps" ? Pardon... de partager un moment important pour les balinais. Evitez de vous jeter sur votre caméra ou de filer "à l'anglaise", ce serait très vexant pour vos hôtes.

Journées "balinaises"

Partager la vie quotidienne des balinais

Une expérience unique tant les balinais sont accueillants et curieux de tout. Vivre quelques jours dans une famille, découvrir le village, passer un moment à l'école locale, rendre visite à des artisans fabricants de métalophones (gamelan) ou à un artisan du bois. Aller se promener avec l'un des membres de la famille, découvrir le travail quotidien dans la rizière et l'incroyable organisation de l'irrigation dans une petite vallée. ...
Mais aussi aller faire les courses au marché, aider à la préparation du repas et prendre un cours de cuisine imporovisé, fabriquer quelques offrandes rituelles quotidiennes, assister à une cérémonie de temple ou une fête de famille: tout cela est ouvert pour les visiteurs curieux de découverte. Sans chi-chi...
L'hébergement est le plus souvent modeste mais entretenu, avec au moins une salle d'eau, parfois avec l'air conditionné.
Un souvenir difficile à effacer de sa mémoire.

 

La musique partout

Savoir jouer entre les notes de l’autre. Incroyable complexité car chaque musicien ne dispose pas des même notes que son voisin! ll lui faut donc insérer les siennes parmi les autres, à une vitesse peu commune: jusqu’à 32 notes jouées dans une seule mesure... A Bali, c’est possible.
Chaque soir, sous le préau communal de chaque village, les Anciens font inlasablement répéter les jeunes pour que les cérémonies du quartier soient plus harmonieuses, et que les spectacvles soient toujours de qualité.

Les Spectacles

Chaque geste est réglé… Comme du papier à musique. Le danseur créé son espace, s’y déplace, exprime chaque sentiment selon des normes bien établies. Exception balinaise encore, le danseur ne danse pas sur la musique, il la dirige, il lance l’orchestre d’un coup de pied au sol... Les musiciens suivent, attentifs au moindre geste.
Imaginez une chorégraphie classique donnée à l’Opéra: le danseur piloterait le chef d'orchestre!.. A Bali, c'est normal.
Même pendant les "spectacles pour Touristes", un prêtre est présent pour bénir les artistes et les spectateurs. A Bali, tout revêt un aspect sacré.

Les arts dans la rue

Tout le monde ici pratique ou a pratiqué un art: peinture et sculpture se retrouvent partout. Tissage et tressage aussi sont des activités qui confinent à de l'art tant les offrandes sont raffinées. De la visite à un peintre traditionnel à la rencontre d'un conservateur de musée, vous découvrirez que l'art à Bali ne se limite pas à la reproduction du passé mais se développe grâce à des inspirations étonnantes.

L'art et le tourisme !..

Chacun apprend un art dès son plus jeune âge: une tradition qui se renforce de jour en jour avec l'intérêt croissant des visiteurs. Plus de spectacles, plus d'achat d'objets d'art et d'artisanat auprès de balinais très habiles de leurs mains au sens propre comme au sens figuré. Il n'est qu'à voir un gamin scuplter ou danser !.. Dans chaque village, une école de danse ou de musique improvisée par un ancien, un orchestre qui répète le soir venu. Ici, l'art est partout et le tourisme contribue à sa préservation.